Un vide à l'intérieur dans psycho écrit par natsuhiboshi

Accueil| Psycho | Thérapies | Un vide à l'intérieur

Un vide à l'intérieur

Un vide à l'intérieur

3728 vues

par natsuhiboshi 2009-11-09 20:29:52

Je n’y arrive plus. Ecrire a toujours été facile. Aussi facile que respirer. Inspirer, expirer. Des lettres, un mot. Inspirer, expirer. Des mots, une phrase. J’ai toujours ce même besoin mas certainement réprimé trop longtemps. Plusieurs mois d’abstinence, lentement apprendre à s’en passer, à vivre avec ce manque... Une étrange cure de désintoxication. Pourtant, ce n’est pas fini, je continue parfois quand le besoin se fait trop pressant, quand assouvir ce besoin devient vital à mon équilibre mental... Alors tout reviens.

Toujours ce même soulagement quand les doigts enserrent ou frappent l’instrument de la délivrance. Puis, c’est la machine qui démarre. Les informations envoyées par le cerveau, les muscles qui répondent. Des rouages bien huilé, une connexion des synapses parfaitement réglée. Toujours la même chose, comme un rituel : ne plus réfléchir, laisser la main former ces phrases sans briser le silence. Toujours cette impression d’étouffer, de rétrécir du cerveau, de ne plus sentir qu’une sensation indéfinissable dans le corps et de ne plus contrôler. L’impression de ne plus être soi mais simultanément de ne jamais avoir été autant soi même. Ignorer la douleur lancinante du membre et des yeux qui bientôt se mettront à bruler. Conséquence logique d’un temps trop long passé dans la même posture à fixer l’allongement des mots qui s’accumulent sur la page.

Parfois, un bref retour à la vie réelle pour répondre à un intrus [« excuses moi, t’aurais pas l’heure ste plait ? »]Ou pour remarquer un regard insistant. Se laisser envahir par la peur de ce qui pourraient y avoir derrière ce regard et reprendre un semblant de contrôle et s’énerver d’avoir été déranger. Le plus souvent juste pour se recaler et observer le dessous de la table sous laquelle on se trouve. Des idées confuses qui nous envahissent, nous perturbent et qu’on repousse comme on repousserait une mèche de cheveu importune.
Souvent, les sensations sont encore là, le soulagement toujours présent, mais la fatigue d’avoir produit un élément de qualité a un gout amer : celui de la défaite. Il n’y a plus de qualité plus rien qui puisse satisfaire le lecteur affamé : un emballage vide, un trompe-cœur.
Et au final... la vision d’un rêve qui s’éloigne encore un peu plus.

 

 

Pour la petite explication parce que lu comme ça c'est peut etre un peu difficile à comprendre, j'écris depuis que je suis toute petite j'écris beaucoup. Mais souvent j'écrivais pour oublier pour exorciser et et un jour quelqun chez moi a trouvé un texte (que perso j'aimais bien) mais qui était assez sombre et ça a fait pas mal de questions etc. ... alors j'ai arrêté d'écrire pendant un moment mais c'est dur d'arreter quand votre reve était d'etre publiée, quand écrire fait partie de ces choses qui font que l'on se bat... Parfois je recommence mais au final il n'y a plus rien, le texte ne vaut plus rien et souvent il reste inachever ou bacler et ça me fait mal au fond, c'est comme si un don m'avait été repris. Je parle de don car tout le monde me disait que j'écrivais très bien... Comme si on m'avait retiré un membre...

Aujourd'hui j'essaye de retrouver ce que j'ai perdu mais c'est dur, j'ai l'impression d'avoir perdue mon ironie, une part de mon style et une part de moi. Et quand j'écris des choses un peu plus gaie il n'y a malheureusement plus ce pouvoir que j'y trouvais avant....

Je voudrais rajouter un petit message à ptitbout, pour lui dire merci pour ces coms car ils m'ont fait très plaisir et m'encourage me dise que ce n'est peut etre pas perdu qu'il reste un espoir...car quand la famille vous le dis et plus particulièrement votre chéri vous y croyez mais il y a uen réserve qui vous dit est ce que ce n'est pas l'amour qui parle et non l'objectivité ?

N'hésitez pas à me donner votre avis sur mes textes, positif ou négatif, les critiques font avancer aussi et un jour je veux y croire la plume courra à nouveau, incontrolable, le coeur battant, comme un seul et même corps...

Rang: membre
Nombre d'articles publiés: 97  

par natsuhiboshi, 2009-11-09 20:29:52 Catégorie: Psycho

par Mira, le 01/07/2010

Même problème que toi, j'écris depuis que je suis petite, je veux devenir écrivain, mais je lutte, je lutte. Ecrire sur la vie de tous les jours, ça va. Mais écrire de la fiction, c'est un désir et en même temps une difficulté. Conseils bienvenus !

par JENNIFER, le 11/11/2009

les blessures ont besoin de temps pour se efermer on ta blesser en lisant en jugeant ton texte et en te posant toute ses qustions alors laisse faire le temps

par natsuhiboshi, le 11/11/2009

Merci de m'encourager à écrire, Sublime je crois que tu sais à quel point c'est important dans ma vie...

par Corinne, le 10/11/2009

Rien ne peu être comme avant...Cependant laisser évoluer ta plume en ouvrant ton coeur à ta vie actuelle cela pourra peut être te donner un sentiment de "possible"... Le texte est beau, et comme le dit gege un peu confus..le temps aidera à mettre le sens... Et moi aussi je dit ..continue ;-)

par natsuhiboshi, le 10/11/2009

Merci pour ton commentaire, oui c'est un peu confus comme souvent lorsque j'écris lol. J'espère que ça reviendra comme avant...

par gege03200, le 09/11/2009

bonjour, Personnellement je trouve que c'est un beau texte un peu confus parce que tout est mélanger mais tu parles avec ton coeur et c'est ça le plus important. Ecris ce que ton coeur te dicte et tu verras la plume te reviendras et tu pourras écrire sans cesse jusqu'à avoir mal à la main. Dans ton texte tout est mélanger et confus ou alors j'ai rien compris lol. Franchement continue tu parles avec ton coeur et le reste viendra.
En étant connecté en tant que membre de Beauty-Frenchtouch.com vous pouvez ajouter des commentaires et suivre ce fil de discussion en étant averti par email.
Je me connecte ou Je m'inscris

Communauté Beauty Frenchtouch La communauté Beauty FrenchTouch

Chargement...

Voir tous

Le sondage Beauty FrenchTouch

Avez vous été victime d'harcèlement (morale, sexuel, patron etc...)
 Oui et j'ai poursuivis en justice mon harceleur
 oui
 non
 ne souhaite pas répondre

Je vote

Une erreur est survenue lors de la récupération des données
titi

Le quiz Beauty FrenchTouch

Quel est votre type d'homme ?
  • Femme-dompteur :
  • Femme moderne :
  • Femme à l'ancienne :

Répondez

Marque à la une

NUTRIMETICS Consultante en PICARDIE

Les derniers